Lucien CLERGUE
Biographie     Expos personnelles      Expos Collectives     Editions     
Lucien Clergue est né à Arles, le 14 Août 1934, de parents commerçants.
Dès l'âge de sept ans sa mère lui fait suivre des études de violon.
Il vit et travaille à Arle
s
dans le sud de la France
1944 - 1960 - 1970 - 1980 - 1990 - 2000

                        

1944
Profondément affecté par la guerre au cours de laquelle sa maison est détruite.
1949
Apprentissage des rudiments de la photographie.
1952
Arrêt des études en classe de seconde pour travailler dans une usine. Mort de sa mère. Rencontre L'écrivain Jean Marie Magnan qui le guidera, le conseillera et l'encouragera durant toute sa vie.
1953
Rencontre Picasso à Arles, puis voyage en Espagne (Andalousie). Publications de photographies dans le quotidien Le Provençal.
1954
Premières séries de photographies : La Mort de Jules César, d'après la pièce de Shakespeare, mise en scène par Jean Renoir pour le bi-millénaire de la ville d'Arles ; Début de la série Les Saltimbanques dans les ruines d'Arles.
1955
Visite chez Picasso, dans son atelier de Cannes. Suite de la série Les Saltimbanques et début des séries sur les animaux morts. Découvre Manitas de Plata aux Saintes Maries de la Mer.
1956
Rencontre Jean Cocteau chez lui, à Paris. Premiers nus sur les plages de Camargue.
1957
Premier livre publié chez Seghers : Corps mémorable, poêmes de Paul Eluard ; Couverture de Pablo Picasso, poême liminaire de Jean Cocteau. Ce dernier le présente à Max Ernst qui devient son premier collectionneur en lui achetant la suite "flamants morts dans les sables".
1958
Exposition à Zurich et Cologne. Georg Schmidt et Fritz Gruber le présentent aux publics d'Allemagne et de Suisse.
1959
Photographe du film "Le Testament d'Orphée" de Jean Cocteau. Il quitte l'usine le 31 décembre pour devenir photographe indépendant. Création des décors de "Le jour où la terre tremblera" , (Ballets Modernes de Paris, pas de deux, musique de Carlos Chavez, mise en scène de Max Schoendorf, chorégraphie de Jérôme Andrews). Exposition à la Galerie Montaigne (Kodak- Pathé), Paris. Photographie Germaine Richier peu avant sa mort, à Arles.

1960
Invité de Jean Louis Barrault pour exposer au foyer du Théatre de France, Paris. 9 »preuves lui sont achetées par Edwards Steichen pour le Musée d'Art Moderne de New York. Rencontre son mécène le Docteur Willy Staehelin à Zurich qui collectionne avec passion ses travaux jusqu'en 1995, année de sa disparition.
1961 Exposition au Musée d'Art Moderne de New York : invité par Edward Steichen pour participer à l'exposition "Diogénes with a camera N° 5 " avec Bill Brandt et Yashuhiro Ishimoto, premiére visite des USA. Premier achat de Charlotte et Willy Reber à Bâle. Rencontre avec Marcel Breuer, le maître Brodovitch, W. Eugène Smith, Robert Franck et Grace Mayer.
1962
Invité par Oscar Niemeyer pour un voyage photographique à Brasilia, Brésil. Jean Marie Drot lui consacre une émission de télévision d'une heure, "Voyage en Pays d'Arles avec Lucien Clergue".
1963
Mariage avec Yolande Wartel. Naissance de leur fille Anne. Publication simultanée de deux livres à Paris, Stuttgart et New York, sur des poêmes de Lorca (Naissances d'Aphrodite) et de Cocteau, (Toros Muertos). Crée le décor du ballet Le fils de l'air, non représenté à cause de la mort de Jean Cocteau. Voyage en Inde. Collection de foulards et »charpes pour GIVENCHY, Paris, d'aprés des photographies faites à New York et Rio de Janeiro.
1965
Important travail dans le marais Camarguais. Rencontre avec le poête Saint John Perse. Tournage du film Le Drame du taureau, son premier court-métrage. Il devient conseiller à la création du département de photographie du Musée Réattu, Arles.
1966
Prix Louis Lumière pour "Le Drame du taureau" court-métrage en noir et blanc. Michel Tournier produit deux »missions concernant son travail pour la télévision française. Naissance d'Olivia, dont Picasso sera le parrain.
1968
Dirige le film Picasso, Guerre, Amour et Paix pour la série Museum witloof Wallis, produit par Universal Pictures. Son film Delta de sel (1967) est présenté au Festival de Cannes et nominé pour un Oscar. Publie chez Pierre Belfond "Née de la vague : qui sera réédité 10 ans plus tard.
1969
Picasso l'invite pour le filmer dans son atelier de Mougins en 35 mm couleur. Il devient Directeur Artistique du Festival d'Arles, où il crée les Rencontres Internationales de la Photographie avec Jean Maurice Rouquette et Michel Tournier, l'année suivante.

1970
Premiers nus en forêt. Premières manifestations publiques des R.I.P.1971
Accomplit le tour du monde en 55 jours, rencontre Ansel Adams à Carmel, où il photographie le parc de Point Lobos, avec W. Bullock et Judy Dater sur les traces d'Edward Weston, dont il visite l'atelier conduit par l'un de ses fils, Neil.
1972
Il est l'auteur du décor du ballet Orlando Furioso, chorégraphie de Françoise Adret, musique de Gioffredo Petrassi, présenté au théâtre la Fenice de Venise, Italie.
1973
Mort de Picasso. Publication de Genèse, cinquante photographies sur les poèmes de Saint John Perse, exposé à la FNAC Wagram à Paris. Invité de Bernard Pivot dans "Apostrophes".
1974
Invite Ansel Adams aux Rencontres Internationales de la Photographie à Arles, et participe à un atelier aux USA comme invité d'Ansel Adams dans le Yosemite. Rétrospective de vingt ans de photographie en Belgique (Musée d'Ixelles). Élu à l’Académie d'Arles, il devient enseignant à l'Université de Provence, Marseille et maître de conférence en Scandinavie. Voyage à Leningrad où il rencontre Macijauskas, Varsovie et Prague où il rencontre Josef Sudek et Jan Saudek, guidé par Anna Farova.
1975
Premiers nus urbains à Paris et New York ; il commence à s'intéresser à la photographie en couleur. Soixante photographies sont achetées par le Centre National d'Art Contemporain pour les collections du Centre Georges Pompidou, Paris (Langage des sables).
1976
Publie un premier essai sur la Camargue : "Camargue secrète". Cesse son activité de Directeur du Festival d'Arles pour se consacrer au développement des Rencontres Internationales de la Photographie, Arles, en tant qu'Association à but non lucratif. Élu directeur Artistique de l’Association. Seconde visite d'Ansel Adams à Arles.
1977
Voyage aux USA et au Canada pour compléter la série des nus urbains. Mort de son père.
1978
Voyage au Japon et au Mexique. Enseignant invité en République Fédérale Allemande.
1979
Doctorat de 3e cycle en photographie à l'Université de Provence, Marseille, soutenu en présence notamment de Roland Barthes et Raymond Jean. Anime des ateliers sur le Nu aux USA.

1980
Décoré Chevalier de l'Ordre du Mérite par M. Giscard d'Estaing, Président de la République Française. Installation des Rencontres Internationales de la Photographie au 16 rue des Arènes avec Alain Desvergnes comme Directeur. Premiers nus dans le désert américain.
1981
Premières photographies à Death Valley. Premiers travaux au polaroïd. .
Conférence au Metropolitan Museum of art, New York, pour le centenaIre de Picasso. "Innovative Approaches to the Nude", atelier à The New School, New York.
1982
Premier livre pour "Viking Press", USA: Nude Workshop, une rétrospective de vingt-cinq ans de photographie de nu en noir et blanc. Ouverture de l'Ecole Nationale de la Photographie (ENP). Lucien Clergue devient professeur à temps partiel à l'Ecole.
Il présente Ansel Adams comme Commandeur de l'Ordre National des Arts et des Lettres lors de son quatre-vingtième anniversaire, à Monterrey (Californie).
1983
Invité au Musée Unterlinden de Colmar pour réaliser une variation sur le Retable de Grünewald. Il devient à nouveau Directeur Artistique des Rencontres Internationales de la Photographie. Invité comme enseignant lors du dernier stage encadré par Ansel Adams à Carmel.
1984
Travaux au polaroïd sx 70 pour composer des collages, en noir et blanc et couleur. Photographies au White Sand National Monument, Nouveau-Mexique. Il donne sa première conférence en Espagne (Santander, Université Menendez Pelayo). Atelier en Italie. Mort d'Ansel Adams.
1985
Propose François HebeI comme Directeur des Rencontres Internationales de la Photographie, Arles. Première rétrospective américaine présentée par la Georges Eastman House, Rochester et publication simultanée d'un livre par New York Graphic Society, texte de Marion Fulton. Il est choisi par la municipalité d'Arles pour être le Directeur Artistique du Festival d'Arles. Premières photographies avec un appareil Polaroïd grand format (50 x 60) à Boston. Premier atelier en Espagne, Madrid.
1986
Alors qu'il est primé photographe de l'année à Photo Fiesta, á Higeshikawa, Japon, L'International Center of Photography, New York, présente sa première rétrospective, et la galerie De Rempich, New York, montre ses récents travaux en couleur.
Nouvelles photographies au Polaroïd (50 x 60) au studio Polaroïd à New York. Photographies de nu à White Sand National Monument, Nouveau-Mexique. Exposition et conférence sur Picasso à la villa Médicis, Rome. Importante rétrospective au Foto Forum, Francfort. Invité à la Fotokina, Cologne.
1987
Expose avec Arthur Secunda à Barcelone ; voyage aux Caraïbes et Madagascar.
Nombreuses compositions à l'Image System Polaroïd. Important travail avec Paul Jenkins et Karel Appel autour de leurs ballets présentés à Paris, salle Favart. Première rétrospective à Helsinki. Expose pour le centenaire de Saint John Perse sur le Mermoz, baie de Pointe à Pitre. Conférence sur Picasso, au Musée Picasso, Antibes et à la Fondation Rosengart, Lucerne, Suisse.
Propose Claude Hudelot pour succéder à François HebeI à la Direction des Rencontres de la Photographie. Première exposition constituée uniquement de photographies couleurs, Paris et participation à une exposition collective présentée par Michel Tournier au Musée d'Art Moderne, Paris.
1988
Portfolio en couleur pour Playboy (invité spécial). Collectors Photography publie ses travaux Polaroïd. Enseigne à Boca Raton, (Floride) et Toledo, (Ohio). Conférence au Toledo Museum of Art et exposition dans une galerie privée. Taschen Verlag, RF A, publie une nouvelle édition de Saltimbanques, son premier travail important datant de1954. Invité pour un "One man show" à la photo Gallery International, Tokyo ; conférences à Tokyo et Osaka. Écrit l'adaptation de l'Arlésienne d'Alphonse Daudet, pour le cinéma (non réalisée). Conférences à Portland School of Art, Maine. Seconde exposition avec Arthur Secunda à la galerie Patrick Cramer, Genève.
1989
Conférence à Irvine (Californie) pour le centenaire de Jean Cocteau et participation aux différentes manifestations organisées à Montpellier, Orléans, Paris, Villefranche-sur-Mer et Baden-Baden. Exposition - hommage à Saint John Perse pour le centenaire de sa naissance en Martinique (Le Marin). Ateliers de Nu à Boca Raton, Kalamazoo, New York (New school), Arles (XXes RlP), Terrasini, Roselina (Italie). Dirige un colloque sur le Nu pour le Olden Camera Workshop, New York.
Publie son travail en couleur sur Point Lobos préfacé par Etiemble, ainsi que sa correspondance avec Cocteau, présentée par Hubert Nyssen. Invité d'honneur des XXes Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles.

1990
Invité au Musée Ken Damy de Brescia pour y présenter 20 diptyques nu-paysage en couleur. Voyage en Lithuanie où il rencontre ses collègues photographes de Vilnius et Kaunas, le jour de la visite de Gorbatchev (12 janvier). Voyage en Floride où il dirige un atelier de nu à Boca Raton. Dirige les prises de vues de son premier clip publicitaire à Paris. Expose à Béziers un ensemble de recherches en tauromachie. Voyage en Egypte où il expose à Alexandrie, visite les pyramides et les temples d’Assouans. Premières surimpressions en couleurs corrida-nu (Floride). Réalise un film sur le matador Jésulin de Ubrique à la demande de Pierre Braumberger (ce dernier mourra en novembre sans l’avoir vu terminé). Dirige un atelier à Woodstock et voyage au Japon où il est le premier professeur invité étranger à enseigner à l'Université d'Osaka. Expose ses œuvres tauromachiques à la Galerie Lavrov à Paris. Voyage à Taïpeï (Taiwan) où il prononce deux conférences devant des salles enthousiastes. Invité au salon Art Jonction à Nice, par la revue Art Sud.
1991
Prononce sa conférence sur Picasso au Musée Picasso de Paris. Long voyage en Amérique du Nord et du Sud où il enseigne et expose à New York, Boca Raton, Miami, Caracas, Sao Paolo du Brésil. Début d'une exposition itinérante au Venezuela.
Retourne à Brescia diriger un atelier de nu dans une belle maison du XVIIe. Publie son livre "Tauromachie aux Editions MARVAL, somme de 20 ans de recherches en couleurs sur ce thème qui le fascine depuis toujours.
Continue les surimpressions taurines avec des œuvres du Metropolitan Museum de New York (département Egyptien). Réalise de nombreux collages grand format (120 x 80 cm). Entreprend un travail sur la Vénus d'Arles au Louvre.
Invité par Jan Krugier à exposer dans sa galerie de New York aux côtés de Picasso. Expose à Houston Foto Pest. A le bonheur de présenter - enfin - ses œuvres taurines en Espagne. La première exposition a lieu dans les salons royaux de la Plaza de Toros (Maestranza) de Séville. Première de son film sur Jésulin de Ubrique au Centre Kronembourg de Paris. Invité par le Président de la BPCA à exposer dans le hall du siège de la banque à Nice. Invité par la Galerie Bishofberger de Zürich à publier ses images taurines en noir, aux côtés des tableaux en couleurs de Miguel Barcelo. Réalise l'affiche de la Feria de Béziers qui sera primée la même année.
Monte un portfolio de 10 images noir et blanc pour la ville de Marignane (publié en 1995). Prononce sa conférence sur Picasso à Malaga à deux pas de la maison natale du Maître. Assiste pour la première fois à la Semaine Sainte Espagnole à Malaga.
Artiste en résidence à Carmel pour 2 semaines en août (Californie). Monte pour les XXIIes Rencontres Internationales de la Photographie à Arles une exposition consacrée à la période mexicaine de Tina Modoti et Edward Weston.
1992
Publie un hommage à Christian Nimeño II, son ami, qui s'est suicidé en novembre 1991, à la suite de son tragique accident aux arènes d'Arles en 1989. Nouveau voyage à Taiwan où il préside un jury international à Taichung.
Invité par Julio Alvarez à exposer et enseigner au Festival Photographique de Tarazona (Espagne).
Invité par la Diputacion General de Aragon à exposer à Saragosse et à réaliser un travail de surimpressions sur la Feria de Taros et les tableaux religieux du Musée. Réalise pour "les Provinciades" à La Ciotat un montage de diapositives "La Provence des 4 Saisons" accompagné par l'Orchestre Symphonique de Marseille. Le Fond National d'Art Contemporain (Paris) se porte acquéreur de 8 de ses œuvres. S'engage avec les Editions PLUME à Paris, à publier pour le XXe anniversaire de la mort de Picasso, l’ouvrage auquel il travaille depuis la mort du Maître, "Picasso mon ami" son 5Oème livre publié depuis 1957. Prépare un livre sur le torero Paco Ojeda auquel il rend visite dans sa propriété d'Andalousie.
1993
Voyage à Madrid et Cordoue où il expose sa collection personnelle, Barcelone (stages dans le Palacio Güell), Massa Maritima (stage - exposition), Buenos Aires (stage -exposition - conférences), New York, Chicago et Madison (stages), Zaragoza (exposition des premières surimpressions tauromachiques), Naples. Publie aux Editions Plume son livre sur Picasso qui relate 20 ans d'amitié avec le maître, et aux Editions Marval celui sur Paco Ojeda avec la complicité de Jean Marie Magnan et Jean Cau.
Expose les éléments du livre Picasso à la galerie de la Mairie du VIe à Paris, ainsi qu'à la FNAC (Paris) et la galerie BHV (Paris).
Émission radio pour France Musique avec Daniel Schick. Réalise avec le pianiste Kochoyan un spectacle audiovisuel "Jazz y Toros" créé à l'Opéra de Nîmes et repris au Théâtre Antique d'Arles pour les XXIVes R.I.P., ainsi qu'à Bayonne et Béziers (avec le trio de jazz Kochoyan - Humair- Labarrière). Conférences à Paris (Picasso), Castres (Tauromachie), La Grand-Combe, Romilly, Martigues (Histoire du Nu). Photographie Jackie Onassis en Camargue (ce sera son dernier voyage en France) et Umberto Eco (Arles).
Publie chez Fata Morgana avec Jean Marie Magnan "De cape qui caresse et d'épée qui foudroie" avec 5 tirages originaux de photographies de Picasso. Édition limitée à 30 exemplaires.
1994
Directeur artistique de la XXVe saison des R.I.P. à Arles. Commissaire des expositions Edouard Steichen, Marlène Dietrich, Fata Morgana et les éditions limitées américaines ; Mon paysage, nos paysages, Ishimoto, Brenner, Indiens, Pineau, ainsi que des soirées Doisneau, Dieuzaide, Hommage à Cartier-Bresson et aux grands d'aujourd'hui, Indiens, Newton / Gibson / Trager / Minkkenen.Programme primé à la Fotokina de Cologne en septembre. Voyages à Amsterdam, Vienne (conférence sur Picasso au Musée Ludwig), Rockport (stage), Carmel (stage), Los Angeles et Miami {conférences), Spilimbergo (conférences). Entretiens radiophoniques : "A voix nue" avec Lucien Attoun, 5 émissions de 30 minutes (juillet) et Il Agora" (novembre). Conférences à l'Ecole des Beaux Arts de Saint Etienne et à la Biennale de Nancy {Histoire du Nu en photographie). En vue d'une exposition à cette Biennale, tire des épreuves de portraits de femmes réalisés entre 1975 et 1993, la plupart inédits. Continue les surimpressions tauromachiques et découvre les gravures rupestres du taureau dans le Val des Merveilles (Mercantour). Prises de vue dans les Everglades (Floride) où les paysages lui rappellent Sa Camargue natale, les nuages en plus. Redécouvre la Provence à laquelle il pense consacrer un ouvrage. Séduit par Marseille avec laquelle il entame une investigation photographique de longue haleine. Le Musée d'Art Moderne de New York reçoit une donation privée de dix épreuves de Lucien Clergue. Participe à l'hommage à Jacqueline Kennedy avec une double page dans Paris - Match et l'album publié par Life, ainsi qu'à celui dédié à Nimeño II, au Carré d'Art de Nîmes. Invité à la Galerie du Montgomery Collège (Maryland) dans l'exposition de groupe "Interiors : a Metaphysical construct" avec 4 photographes américains. Publie chez Fata Morgana un hommage à P.A.Benoît le célèbre éditeur - poète d'Alès. Le Musée d'Art Contemporain d'Istres présente une rétrospective. Six épreuves des surimpressions tauromachiques sont acquises par la Maison Européenne de la Photographie à Paris. Approuve la nomination de Bernard Millet en qualité de Délégué Général des RIP.
1995
Mort de Willy Reber. Voyage à New York (jury des Infinity Awards de l'ICP) et Floride (Everglades et Boca Raton). Continue les surimpressions tauromachiques au Met de New York, au Louvre ainsi qu'au Petit Palais d'Avignon. Invité par la Galerie Mitaine à exposer ses derniers travaux au S.A.G.A. à Paris. Expositions au Centre Culturel "Le Carré" (Chateau-Gonthier), Marseille (parcs et jardins), FNAC de Marseille (Picasso), Joyeuse (Ardèche), Aigues-Mortes, Cordoue (Espagne), Miami (USA). Ses œuvres figurent dans diverses ventes aux enchères : Maîtres Beaussant-Lefèvre et Tajan (Paris), Maître Fleck (Marseille), Sotheby's et Christies (New York).
Participe en invité à la Biennale de la guitare à Cordoue (Espagne) avec un double triptyque "guitares en feu". Prépare la publication d'un ouvrage sur St John Perse, à l'occasion du XXe anniversaire de sa disparition, un autre sur les Gitans, livre projeté dès 1956 avec Jean Cocteau et qui n'a jamais vu le jour, ainsi qu'un ouvrage sur la Provence en collaboration avec Yvan Audouard. Importante tournée aux USA en Octobre – Novembre : conférences à Philadelphie ; NYU (New York) ; Montgomery Collège (Rockville MD) ; Harvard Westlake School (West Hollywood CA).Ateliers à l'ICP (New York) et Harvard Westlake. Expositions à Miami et Philadelphie. Son livre "Provence bergère de lumière et de vent " reçoit le prix des Beaux Livres au Salon du Livre de Saint Etienne. Nouvelles séries de surimpressions avec nus et tableaux de Musées. Conférences au SPEOS (Paris), Paris Photographic Institute. Invité par l'Institut Franco-Japonais du Kansaï à Kyoto à exposer au cours d'un hommage à la Provence, avec conférence, projection de films, et une nouvelle intervention à l'Université d'Osaka (Mai Juin). Conférence au NYU (New York) Atelier à l'ICP de New York. L'Université d'Harvard (Cambridge USA) reçoit une importante donation de collectionneurs bâlois, ce qui en fait la première collection dans le monde.
Réalise, à la demande de la direction de la Comédie Française, les photographies du spectacle Phèdre, mis en scène par Anne Delbée, pour le programme publié à cette occasion.
1996
Important voyage à Xilitla (Mexique) pour y conduire un atelier de nu. Intense activité livresque avec 1a publication de 4 ouvrages dont la réédition de "Corps Mémorable". (Gitans - St John Perse - Phèdre) Sa photographie de l’alternative de Cristina Sanchez parait dans les magazines internationaux: Paris Match, Stern, Sunday Mirror, Life, Vogue, American Photo et lui vaudra d'être primé au World Press Photo. Conférence à l'Université d'Harvard (Boston USA) pour la réception de la donation Reber. Mort de Willy Staehelin. Accords de représentation avec Agences Fotogram Stone et Contact. À l’occasion de l'exposition Maillol à l'Isle-sur-la-Sorgue, présente une rétrospective "40 ans de Nus". Importante exposition des "Passion-Passions" à l'Espace Ricard, Paris en même temps que les premières images de Gitans à l’occasion de la publication du livre aux éditions Marval. Aide de l'AFAA pour entreprendre la réalisation de son projet sur "le Taureau dans le Bassin Méditerranéen" suggéré par St John Perse, peu avant sa mort. Visite avec le professeur de Lumley, la région du Mercantour pour photographier les gravures rupestres du Val des Merveilles et de Fontanalba, premier volet important de ce projet. Conférences à l'Isle-sur-la-Sorgue et à Nancy ; à Cleveland (CIA) et au Smithsonian Institute de Washington DC sur Picasso.
Invité par la ville de Murcia (Espagne) à exposer ses photographies du regretté Luis Miguel Dominguin, en compagnie de son collègue CAÑO. Participe à l'hommage aux éditions FATA MOGANA au Château d'Eau de Toulouse (Saltimbanques - Picasso) à l'exposition "Fuentes de la Memoria III" présentée à Madrid et Barcelone et à l'exposition "Les Tables Castillanes" autour de Picasso à Roanne.
Exposition autour du livre "Corps Mémorable" poèmes de Paul Eluard au Musée de Saint Denis. Publication d'un catalogue préfacé par Sylvie Gonzalez, Conservateur.
1997
Nombreux voyages et workshops aux USA, Mexique et Italie. Participation aux hommages à Picasso à Boston, Atlanta, Houston, Tokyo et Paris. Traite le nu en surimpression couleur et photographie intensément dans les Musées Américains ainsi qu'au Louvre, en noir et blanc, en vue de triptyques et collages. Achève la suite d'après le “Paradis perdu“ de Milton, constituée de 22 triptyques dont la partie centrale est une gravure de Flatters publiée en 1858. Une partie de cet ensemble complète une rétrospective de son travail présentée au California Museum of Photography à Riverside à l'automne. Rétrospectives tauromachiques à Paris, Galerie Verneuil Saints Pères et al Centro de la Imagen de Mexico. Quarante ans de NUS présentés chez Patrick Cramer à Genève. 100 photos de Picasso exposées au Mitsubischi Department Store à Tokyo. Publication chez Actes Sud de Passion-Passions, catalogue illustré de l'exposition regroupant 8 ans de recherches en surimpressions tauromachiques (couleur) présentée à l'Abbaye de Montmajour, préface d'Arrabal.
Présente un hommage à Manolete pour le 50e anniversaire de sa mort à Tarascon et Béziers. Deux collections privées de ses tirages réalisés entre 1958 et 1990 entrent au Stiffung für Fotografie, au Museum Kunsthaus à Zürich. Regain de prises de vues en noir et blanc de NUS notamment, Vallée de la Mort, Rockport, Riverside (USA), en Toscane, à Mexico et à Saorge. Participe à l'exposition "Un abécédaire photographique" avec Boubat et Dieuzaide présenté par Nathalie Emprin à Paris et Rouen. Participe à la campagne de souscription d'Hôpital sans Frontière avec 16 tirages noir et blanc reproduits en cartes postales.
1998
Rejoint en février, la galerie Baudoin Lebon à Paris qui le représente désormais.
Hommages à Picasso avec expositions et conférences à Tacoma (Art Museum), Los Angeles (LACMA), Fahey-Klein Gallery (L.A.), Bühl Foundation (New York), Marymount College (NY). Expositions personnelles à Paris, Zadar (Croatie), Palo Alto, Denver, Arles, New York, Köln, - Workshops à San José (CA), Santa Cruz (CA), Monticiano (Toscane), Rockport (Maine).
Continue ses recherches sur les surimpressions en couleur notamment avec le NU, nombreuses prises de vues de Nu en lumière naturelle en noir et blanc, et Polaroïd. Lauréat du Prix Polyèdre à Aix-en-Provence. Participe aux Salons Internationaux AIPAD (New York), Paris-Photo (Paris ; et foire de Bâle avec la Galerie Baudoin Lebon). Invité de Sylvain Augé pour son émission "Faut pas rêver", tournée en Camargue (Chaîne FR3). Fait tirer pour la première fois des épreuves Platinum - Palladium, par Sal topes à Boston, pour être exposées à la Galerie Mortier-Valat (Paris). Acquisition par la CNMHS de 60 photographies du cimetière et de l’Abbaye de Montmajour réalisées en Novembre 1955. Marina Staehelin offre à plusieurs Musées Suisses la totalité de la collection des photographies qu'elle et son mari ont réuni pendant près de 35 ans. Lots de photographies et portfolios, dispersés chez Sotheby's, Christies (New York) et chez différents auctionners en Allemagne et Suisse. Présentation des "Polaroïds-composites" (1982-1998) à Paris-Photo, Carrousel du Louvre, Galerie Baudoin Lebon.
1999
Dernière classe à l'Ecole Nationale de la Photographie d'Arles et première intervention à Icart Photo à Levallois. Invité à la Biennale de l'Image à Nancy. Exposition d'hommage à Picasso aux Musées de Macon et Charleston (USA) et au Philarmonic Center de Naples (Floride). Importante rétrospective en noir et blanc au Musée d'Art et de Culture de Dortmund (Allemagne) à l'occasion de la publication du livre "Grands Nus". Exposition de nus en noir et blanc -Galerie in Focus - Cologne (Allemagne). Conférence à l'Institut Français de Berlin, à Naples (Floride) et Memphis (Tennessee). Célébration à Arles des 30 ans des RIP par une première partie de soirée au théâtre antique. Expose ses premiers vintages des années 53/58 à la Galerie Van Acker-Le Lec à Arles et conduit plusieurs Workshops en France et aux USA. Intervention au colloque de l'AIPAD, New York, 6 février. Participation aux Foires Internationales AIPAD New York, Bâle (Suisse) et Paris-Photo, en collaboration avec la Galerie Baudoin Lebon. Réalisation pour Palette Production et France 3 d'un film de 52 minutes consacré à la musique d'Orgue de J.S. Bach (250e anniversaire de sa mort).
Travaille à des triptyques en noir et blanc mêlant prises de vues personnelles et photographies de sculptures et détails de tableaux. Travaux intensifs en couleurs sur les Passions de Femmes, surimpressions réalisées aux USA.

2000
Clôt le 2e Millénaire par un ensemble de 3 expositions à Paris : travaux des années 50 et recherches récentes en triptyques noir et blanc autour du thème du Paradis Perdu de Milton, à la Galerie Baudouin Lebon ; exposition des 60 livres publiés en 43 ans, Librairie Galerie Nicaise, et surimpressions couleurs Grands formats et nus du livre Grands Nus, Espace 1789 à Saint Ouen. Invité au Musée de la Photographie de Mougins (AM.) pour y présenter ses recherches couleur des 10 dernières années. Invité à exposer ses vintages de "Charognes" des années 50, en duo avec des collages de Frédéric Sommer (commissaire Paula Aisemberg) aux Rencontres d'Arles. Expose ses nus argentiques Galerie Van Acker--Le Lec à Arles. Publie "Les Baux-de-Provence" aux éditions Actes Sud accompagné d'un florilège de textes allant de Mérimée à Yves Berger. Participation rituelle aux expositions AlPAD (New York) et Paris Photo (Le Louvre) ainsi qu'à l'exposition de groupe à la Fondation Coprim (Paris) " A visage humain" ; inclus dans la présentation des artistes de la Galerie Baudouin Lebon espace Cornines (Paris) dans le cadre du Mois de la Photo. Choisi par Jean Arrouye pour participer à l'exposition "La Provence des Photographes" à la Fondation Regards de Provence à Marseille. Conduit plusieurs Workshops à Woodstock (USA), Saint Rémy de Provence, Bessèges et Memphis (USA). Exposition rétrospective Galerie John Stevenson, New York. Reprise des recherches sur les sables de Camargue en vue de l'exposition en 2001 à la Villa Aurelienne (Fréjus) intitulée ARENA. Honoré du prix "Une vie pour la photographie" à Benevento (Italie). Conférences à l'Hôtel Carlyle, au Art Club, Maison Française et collège de Brooklyn (New York).
Publie en édition limitée à 30 ex. "Le Taureau" poème de René Char, illustré de 5 tirages argentiques, dont le Los Angeles County Museum of Art acquiert un exemplaire.
2001
Présentation à l'abbaye de Montmajour rénovée des 60 photographies "La nuit de la Terre " avec un catalogue illustré.
Importante exposition sur le thème du Sable intitulée ARENA présentée à la Villa Aurelienne, à Fréjus durant tout l'été. Catalogue préfacé par Gilles Mora avec toutes les œuvres reproduites, présenté à l'émission Thé ou Café (France 2).
Décore les 3 étages du restaurant MIRAZUR ouvert à Menton par son ami Michaël Likierrnan Commence les prises de vues d'un ouvrage sur Claude Nougaro. Recherches pour des surimpressions de nus à la Pinacothèque de Naples. Expose pour la première fois dans cette ville à la Galerie Trisorio. Participe à l'exposition collective en hommage à Picasso à la Galerie Kamel Mennour, et à la Galerie CarIa Sozzani à Milan. Voyage à Prague, 25 ans après sa première visite. Déçu de ne pouvoir saluer son ami Jan Saudek. Voyage à deux reprises sur l'île d'Antigua (Caraïbes) pour y trouver la paix, etc... travailler. Interdit à Cuba par l'administration de Fidel Castro ; raison invoquée “Photographe de nu“. Participe au colloque "Jean Cocteau et l'image" à Montpellier. Conférence à la Maison Française à New York et à la Cité du Livre à Aix : "Un photographe et ses poètes". Workshop pour ICP à Saint Remy de Provence. Retrouve avec émotion son idole des années 60, le Matador El Cordobès auquel il va consacrer une réédition augmentée de son livre paru en 1965. Signe avec succès son dernier livre "Jean Cocteau and the Testament of Orpheus" à Miami et chez John Stevenson à New York.
Fortement marqué par les tragédies du 11 septembre aux USA qui lui rappellent les bombardements de sa maison natale. À la douleur de perdre ses amis Isaac Stern, Roger Thérond, Jean-Pierre Aumont, Roger Pic et Jean-Pierre Chabrol
2002
John Stevenson l’invite pour la seconde fois à exposer à Chelsea (New York) ses surimpressions. Consacre El Cordobès, 5ème Calife de Cordoue, avant que la Municipalité de cette ville ne le fasse à son tour. Importante exposition “Arena” à Vitoria (Pays Basque Espagnol). Expose ses images favorites d’El Cordobès, Galerie Joëlle Mortier Vallat à Paris. Expose des images de Picasso et Jean Louis Barrault dans l’ancien atelier de Picasso, 7 Rue des Grands Augustins à Paris. Participe à l’exposition de l’Armory Show à l’automne à New York sur le stand de John Stevenson.
Acquisition par le Musée des Beaux Arts de Vitoria, d’un ensemble représentatif de son travail. Publie avec Henry de Lumley un livre sur les gravures rupestres vieilles de 5 000 ans autour du Mont Bego dans le Mercantour. Réédition du livre El Cordobès - (37 ans après pour le triomphal retour du torero). Prépare un livre sur le torero arlésien Juan Bautista. Conférence au Fogg Museum, Université d’Harvard. Participation aux colloques “Photographie et littérature” (Ile du Mont Noir) et “le Corps” (Palais de Chaillot, Paris).
Invité d’honneur pour les 50 ans de la Féria de Nimes au Musée des Beaux Arts de cette ville avec de grands tirages cibachrome, la “Passion de Nîmes” et les 5 illustrations du TAUREAU de René Char.
2003
Parution aux éditions Prestel (Münich) d’une monographie Poésie Photographique, avec un texte de Monika Turck et une préface de Manfred Heiting.
Exposition personnelle au festival d’Orvieto (Italie) galerie Zikesh à Karlsruhe (Allemagne), galerie FlatFile (Chicago), galerie Blau (Palma de Majorque), galerie Lempertz (Berlin), galerie municipale Miramar (Cannes) en hommage à Picasso.
Publication aux éditions Actes Sud, Arles, d’un livre sur Juan Batista en collaboration avec la mère du torero et Jean-Marie Magnan pour le texte.
Participe à l’exposition Jean Cocteau au musée Pompidou (Paris) qui sera reprise l’année suivante à la National Gallery d’Ottawa (Canada).
Hommage au torero El Cordobes, Galerie Municipale (Béziers). Participe à l’hommage à Jean Cocteau à la Hostra University, près de New York. Expose à la galerie Gérard Guerre, à Avignon sur le thème de l’eau (les quatres éléments) avec notamment des prises de vue de la région d’Ornans en hommage à Courbet, dont certaines seront exposées la même année au musée de la ville natale du peintre. La ville de Bessèges inaugure par une retrospective la série “Fragments Intimes” organisée par les Rencontres Cévenoles de la Photographie. Participe au jury du prix Gras Savoye sur la photographie, et à un film sur Manitas de Plata. Invité au colloque “Echec et succès en créativité” à Interlaken (Suisse) organisé par Creando. Voyage à Antigua. A la douleur de perdre sa cousine Marcelle Croze, dernier témoin de sa petite enfance. Assiste à l’inauguration du musée Picasso à Malaga et s’entretient avec sa majesté le Roi Don Juan. Reçoit des mains du ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur.
2004
À l’occasion du 35e anniversaire de la création des Rencontres Internationales de la Photographie, Martin Parr est chargé d’organiser une double exposition en hommage aux 50 ans de carrière pour son 70e anniversaire à l’Abbaye de Montmajour, l’une réunit une partie de sa collection privée, de Ansel Adams à Edward Weston, ainsi que des œuvres de ses amis peintres, dans l’autre Martin Parr a réuni des œuvres d’avant 1970 auxquelles Lucien Clergue a tenu à ajouter six œuvres plus récentes. La grande composition « Un autre chemin de croix » sera lacérée par un visiteur le dernier jour de l’exposition.
Expose à la galerie Bernheimer à Münich avec Goya et Picasso sur le thème « Tauromachies ». Présente avec le peintre Gérard Simoën et l’écrivain Patrick Grainville, un hommage à Caroline Taste, morte à 21 ans et qui fut un de ses premiers modèles. Catalogue publié par Actes Sud, exposition à la Fondation Zervos à Vézelay et à l’Espace Méjean, à Arles.
Décore de photographies de Jean Cocteau toutes les chambres de l’Hôtel Napoléon à Menton. Président du Jury des Grands Prix de photographies des 35èmes Rencontres Internationales de la Photographie, Arles
Rend hommage aux enfants de José Reyes, membres des Gipsy Kings, par un ouvrage intitulé Roots à l’occasion de leur tournée d’été aux USA.
Chargé de conférences auprès des élèves du Savannah College of Art and Design, installés à Lacoste, et présente une exposition de ses travaux dans leur galerie.
Recherches intenses en Europe et aux USA en vue d’une composition, style « retable » sur le thème de la Tentation de Saint Antoine.
Projet d’exposition rétrospective Galerie Art 75 à Paris, rejeté par la commissaire du Mois de la Photographie à Paris.
Regroupe ses photographies de Salvador Dali pour une exposition Galerie Blau à Palma de Majorque. La galerie Patrick Cramer à Genève présente ses photographies de Jean Cocteau, alors que le Musée Pompidou en a sélectionné plusieurs pour le grand hommage fait au poète par Dominique Païni (repris ensuite à la National Gallery d’Ottawa, Canada).
Commence un travail d’hommage au grand Chef d’Orchestre Georges Prêtre.
Pour le deuxième volet de Fragments Intimes à Bessèges (Gard) rend hommage à Pablo Picasso. Exposition rétrospective à Perpignan.
Décore les bureaux de la Société Pergam Finances à Paris, avenue des Champs Elysées.
2005
Exposition de vintages, ayant leur équivalent dans les collections de plusieurs musées, à la galerie John Stevenson, à New York. Regroupe 50 ans de portraits pour une exposition présentée par la Caisse d’Epargne à Nice et Toulon. Catalogue édité par Actes Sud, préface de Patrick Lombard.
Importante interview de Marc Lambron dans le Figaro Madame (Mai), illustrée de photographies de Gitans. Participe à l’hommage à Jean Cocteau, présenté dans la galerie du Conseil Général à Aix-En-Provence.
Exposition au Musée Ken Damy de Brescia Histoire d’A, Catalogue avec préface de Franco Fontana.
Mort de son cousin Cyril Colombeau à 35 ans, tué par un taureau qu’il a élevé au biberon.
Ressort le violon de son étui pour jouer à l’occasion des 80 ans d’Hubert Nyssen.
Hommage à Cocteau à Bessèges pour le 3ème volet de « Fragments Intimes ». Désormais, le long de la rivière Cèze, le "Cours Lucien Clergue" est ouvert dans cette ville.
Participe au Jury du concours Roger Pic, organisé par la SCAM à Paris.
Importante rétrospective galerie Bernheimer à Münich. Il reçoit à New York le "Lucie Award" pour "Outstanding Achievement in Fine Art Photography".
Expose tauromachies et surimpressions au Salon SoniMag Photo à Barcelone.
Reprise de l’exposition "Caroline Taste : le nu foudroyé" au Musée de Sens.
L'été est perturbé par de nombreux ennuis de santé. Voyages aux USA, Allemagne, Italie.